Historique & Palmarès

.

LES DÉBUTS DU RUGBY A XIII EN FRANCE

1934

Octobre – Création du 1er Championnat (10 clubs) et de la 1re Coupe de France de Rugby à XIII

Fin mai à septembre – Constitution de 10 clubs dit « Pro » et de 19 clubs Amateurs; ceux sont des clubs qui basculent de la FFR 15 à la LFR.13 ou qui sont soit crées par des ex dirigeants de clubs de la FFR ou par des personnes conquises par ce nouveau jeu.

15 avril – 1re rencontre entre la France et l’Angleterre (21–32) à Paris (Stade Buffalo).

6 avril – Création de la Ligue Française de rugby à XIII.

5 mars – Début de la tournée en Angleterre des Pionniers (16 joueurs recrutés par Jean Galia).

1935

Création, à l’initiative de la LFR XIII, du championnat d’Europe entre la France, l’Angleterre et le Pays de Galles.

5 mai – 1re finale de la Coupe de France : US Lyon Villeurbanne 22 – 07 XIII Catalan à Toulouse.

Désignation aux points, à l’issue de la phase des rencontres, du 1er Champion de France
Champion : SA Villeneuvois XIII (14 victoires, 3 nuls, 1 défaite, 49 points).

Les clubs engagés :
Paris Rugby Treize
US Lyon-Villeurbanne XIII

RC Roanne

XIII Catalan

Albi XIII

SA Villeneuve

Pau XIII

Côte Basque XIII

Bordeaux XIII

Participait également à ce premier championnat, le SO Béziers XIII
.

 

LES ANNÉES FASTES DU XIII A LYON

Champion de France 1951-1955 – Finaliste 1953



équipe 1955


Coupe de France – 1953-1954


.

 

 

Tournée de l’équipe de France de rugby à XIII en 1951

Champion de France 1951 Lyon XIII et cinq Lyonnais en tournée ….

En 1951, l’équipe de France de rugby à XIII part pour la première fois en tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Paul Barrière, jeune président de la fédération a demandé au maître australien d’inviter ses « petits coqs », afin de consacrer définitivement le schisme de Jean Galia, malgré le « coup bas » porté par la coupure de la guerre.
Il défie même le monstre des antipodes en ces termes : « Vous ne serez pas déçu et vous ferez une bonne action. »

L’audace de Paul Barrière finit par porter ses fruits : la fédération australienne accorde une invitation pour une longue tournée de quatre mois (départ le 14 mai, retour le 18 septembre), à cheval sur l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dans l’été 1951.
Double coup d’éclat : ce périple, imitant celui des footballeurs de 1930 partis en Uruguay, ajouta pour la première fois la compagnie de journalistes au chevet d’un sport d’équipe tricolore lancé par-dessus les océans. Sauf les délégations olympiques, nul groupement porteur du drapeau national n’avait, jusque-là, osé s’expatrier ainsi.

On s’y prépare avec ferveur, en puisant surtout dans le creuset des équipes qui viennent de dominer la saison : AS Carcassonne XIII, Lyon, le XIII Catalan et Marseille.
Vingt-sept joueurs sont rassemblés, tous des seigneurs, chaperonnés par Antoine Blain, international en 1939, qui dirigea la tournée et par deux entraîneurs, Robert Samatan dit Bob la science flanqué de Jean Duhau.
Pendant cette tournée, l’équipe de France de rugby à XIII a donné une dimension au rugby à XIII hexagonal.
Une dimension exceptionnelle de réputation mondiale saluée et reconnue unanimement en France et à l’étranger.

La victoire sur l’Australie par 35 – 14 au troisième test marquera la mémoire collective treiziste australienne.
A l’issue de cette tournée mémorable, l’équipe de France était sacrée officieusement championne du monde.
Puig-Aubert entrait vivant dans sa légende.
L’arrière de Carcassonne et du XIII de France devenait une vedette au même titre que Louison Bobet ou Alain Mimoun.

Le groupe
Trois-Quarts : Puig-Aubert (Carcassonne) et Maurice André (Marseille) à l’arrière; Jacky Merquey (Marseille) avec Gaston Comes (Perpignan), Robert Caillou (Bayonne) et Jo Crespo (Lyon) au centre; Odé Lespès, Raymond Contrastin (Bordeaux XIII), aux ailes; Charles Galaup (Albi), Maurice Bellan, René Duffort (Lyon) et (Marseille) en demis Jean Dop (Bordeaux)
Avants : Raoul Pérez (Toulon), Gaston Calixte, Gabriel Genoud (Villeneuve), Jean Audoubert, Élie Brousse, François Montrucolis (Lyon), Guy Delaye, François Rinaldi, André Béraud (Marseille), Michel Lopez (Cavaillon), Paul Bartolleti Edouard Ponsinet, Louis Mazon et Martin Martin (Carcassonne) (Bordeaux) Vincent Cantoni

………………………………


Le rugby à XIII en Rhône Alpes

L’apparition du jeu à XIII à Lyon date de 1934, lors d’un match exhibition à Villeurbanne pendant la tournée française du Comté de Yorkshire organisée à l’initiative de Jean Gallia.
Accusé de professionnalisme, Jean Gallia est radié du Rugby à XV.

Devant le succès populaire rencontré par ce match de gala (7 000 spectateurs) et le statut professionnel de ce sport, plusieurs clubs lyonnais adoptent le rugby à XIII, soutenus financièrement par de grands intérêts privés.
Le club de Villeurbanne XIII est fondé de toute pièce dans l’année 1934 par M. Pansera, entrepreneur de maçonnerie.
Si, dans la Loire, le rugby à XIII prend racine durablement, l’épidémie treiziste est momentanément stoppée à Lyon par les directives sportives du régime de Vichy qui supprime la ligue de rugby à XIII et en interdit la pratique dans toute la France.

C’est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que la résurgence du jeu à XIII devient un rival sérieux pour le rugby. Les clubs treizistes supprimés pendant la guerre se reconstituent et on note la création de deux nouveaux clubs treizistes … et qui, pour se renforcer, n’hésitent pas à puiser dans les clubs quinzistes.
Les ponts d’or offerts par les clubs treizistes provoquent le départ massif de rugbymen vers le Rugby à XIII, affaiblissant par là même, les clubs restés fidèles à la Fédération française de rugby à 15. La radiation systématique de la FFR de tous les dissidents quinzistes passés à XIII radicalise le phénomène d’exode.
Pour stopper cette hémorragie, certains clubs font le choix de rejoindre la ligue treiziste.
Ainsi, en janvier 1946, le FC Lyon démissionne de la FFR pour adhérer à la ligue de Rugby à XIII.
Le Rugby à XIII lyonnais bénéficie momentanément d’une vague de popularité ascendante par l’effet conjugué des succès internationaux de l’équipe française treiziste et des piètres résultats de ses homologues quinzistes.

Aujourd’hui

Lyon XIII … après les années fastes, le déclin arrive malgré un titre d’Elite 2 en 1958.
Arrêté de 1966 à 1969 , une première relance en 1969 fut un échec puisque le club fut mis une nouvelle fois en sommeil en 1975 pour redémarrer sérieusement et durablement en 1983 sous le nom de l’Union Sportive de Lyon Villeurbanne.
Puis devient le LVR 13 en 1994  jusqu’à ce jour en obtenant un titre d’élite 2 en 2002 et étant finaliste en 1994.

équipe Champion de France Elite 2 en 2002


Il reste au club à jouer durablement en Elite 1 et retrouver enfin son lustre d’antan !!!
.
.

quelques liens sur le web autour du Rugby à XIII

FFR13
Rugby Forum XIII

Dragons Catalans
Wikipedia
Super League
NRL

 

 

4 Réponses à " Historique & Palmarès "

  1. jean pierre dit :

    très beau travail félicitations à Lolive

  2. Très bien présenté .Félicitations pour le travail

    fourni .A faire lire et relire….

  3. bravo pour votre rubrique et votre site.
    juste un petit commentaire sur la composition de l equipe de france 1951.Mon grand pere raymond contrastin jouait pour bordeaux XIII et non toulouse.
    encore bravo pour votre travail et vive le XIII.

Laisser un Commentaire


8 + 4 =

Tous droits réservés ©2010-2014 - concepteur: Jyx Création Web Lyon - webmaster: Lolive - Lyon-Villeurbanne Rhône XIII.
Reproduction des Textes Interdite